vendredi 8 janvier 2010

Mes 15 films de 2009

C’est la torture et le délice ultimes emprisonnés dans un même acte. Dresser la liste des meilleurs films de l’année. De mes films « préférés » devrais-je dire, dans une optique totalement subjective, à même d’être débattus et remis en question par d’autres. C’est ce qu’il y a d’emballant avec ce genre de classement, savoir que malgré les quelques films sur lesquels tout le monde va tomber d’accord, il y aura toujours un ou plusieurs films qui feront s’élever des voix. Tant mieux. Voici donc les quinze films qui m’ont le plus emballés l’année dernière. Qui pour succéder à Two Lovers ?

1. Gran Torino
de Clint Eastwood
Lorsqu’il ne doit en rester qu’un, c’est souvent lui. Clint Eastwood. Ex-star télé. Ex-anti-héros de westerns. Ex-incarnation républicaine. Aujourd’hui qu’est-il donc devenu, ce symbole du cinéma américain ? Peut-être son plus grand orfèvre, s’il l’on en juge par la régularité avec laquelle le bonhomme délivre les œuvres majeures. A l’image de Gran Torino, un sommet d’humanité et de maîtrise cinématographique, qui parvient à nous surprendre lorsque tout semble joué d’avance. Un grand film en toute simplicité, qui semble marquer une apogée pour Eastwood. Une de plus finalement.

2. L’étrange histoire de Benjamin Button
de David Fincher
La poésie n’est pas morte sur grand écran. David Fincher nous l’a prouvé en tournant une courte nouvelle de F. Scott Fitzgerald en un long-métrage d’une beauté ensorcelante. Il ne s’agit pas là d’une beauté strictement formelle, mais bien une épopée complexe brassant comme thèmes majeurs notre rapport au temps et à la mort. La richesse narrative qui se dégage de cette fresque séculaire est écrasante, fascinante, bouleversante. Contrairement à Gran Torino, lui était nommé aux Oscars l’année dernière. Il aurait dû battre à plates coutures Slumdog Millionaire.

3. The Chaser
de Na Hong-Jin
Un proxénète qui ne se soucie guère que de son argent remue ciel et terre pour retrouver une de ses « filles » qui a disparu. Rarement premier film aura été aussi âpre et profondément défaitiste. Trop au goût de certains. Son énergie monstre m’a attrapé et englouti dans un déluge de rage, de courses, d’injustices et de mélancolie. The Chaser pulse à cent à l’heure, dans l’action, dans l’émotion, et dans la dénonciation d’une machine policière et juridique qui débloque. Avec l’aide d’un comédien époustouflant, Kim Yoon Seok.

4. Un prophète
de Jacques Audiard
Qui eût cru que le cinéma français avait ça au fond de lui ? Une claque magistrale, une claque carcérale, une claque sociétale. Un examen minutieux, réduit et pourtant épique de la vie en prison, du royaume qu’elle représente. Tout le monde l’a dit, pourtant il est impossible de ne pas le répéter : Un prophète est ce qui est arrivé de mieux au cinéma français depuis un bout de temps. S’il y a une chose dont on ne peut pas s’étonner, c’est que ce pas en avant soit du fait de Jacques Audiard, qui n’a pas l’âge d’Eastwood, mais qui lui aussi se bonifie avec le temps.

5. The Box
de Richard Kelly
Après Donnie Darko, j’ai guetté toute goutte d’information, aussi infime soit-elle, renseignant sur les projets futurs de Richard Kelly. Je me souviens avoir attendu et attendu Southland Tales, sans jamais rien voir venir sinon un DVD, bien trop tard, il y a à peine quelques mois. Je me souviens avoir enragé lorsque Kelly a engagé Cameron Diaz et James Marsden pour les rôles principaux de The Box. Je me souviendrai surtout, désormais, être sorti de la projection du film avec la conviction d’avoir vu une œuvre ambitieuse et unique. Dont j’aurais bien du mal à me défaire.

6. A l’origine
de Xavier Gianolli
L’autre grand film français de l’année. Une œuvre spirale, un tourbillon qui nous entraîne dans l’escroquerie haletante d’un François Cluzet habité qui berne toute une ville. C’est le portrait d’une époque en crise, le portrait d’une souffrance collective soignée par des mots. Par une illusion. Si Un prophète confirme Audiard comme cinéaste majeur à mes yeux, A l’origine révèle Gianolli dans cette même posture (un cran en dessous tout de même), après une série de films sans grand intérêt. Un cinéaste est né avec ce film.

7. Star Trek
de JJ Abrams
Si l’on m’avait dit, il y a un an, que le nouveau Star Trek finirait parmi mes dix films préférés de l’année, je ne l’aurais pas cru. Impossible. Pas un film de cette saga avec des hommes de l’espace en costumes kitsch et parlant un langage seulement compréhensible des initiés. Pourtant je dois bien l’admettre, aucune aventure n’a été plus palpitante en 2009 que l’histoire de l’Enterprise et de son équipage. Le créateur de "Lost" a redoré le blason de la SF spatiale, qui était bien pâle depuis quelque temps. Et l’idée qu’une suite sera un de ces jours en préparation me fait déjà trépigner d’impatience.

8. Kinatay
de Brillante Mendoza
L’ascension du cinéaste philippin Brillante Mendoza sur la carte mondiale de la cinématographie est fulgurante. Tout le monde ne l’admire certainement pas, tant ses films peuvent se montrer noirs et durs comme la pierre, à l’image de Kinatay, mais qu’il est stimulant de découvrir, de film en film, un cinéaste qui manie sa caméra avec brio et pousse le spectateur dans ses retranchement par les sujets qu’il touche. « Thought provoking », diraient nos voisins anglo-saxons. Kinatay est une œuvre qui hante longtemps celui qui ose poser les yeux dessus de bout en bout. Kinatay me hante encore.

9. Là-haut
de Pete Docter et Bob Peterson
Quelle est leur recette ? Où puisent-t-ils les idées qui parcourent leurs films ? Les autres studios produisant des films d’animation doivent en faire des cauchemars la nuit. Car la maîtrise de Pixar sur l’animation 3D est totale, et chaque long-métrage apporte une pierre de plus à l’édifice admirable du studio, enchaînant les morceaux de bravoure grâce à des histoires au sens du récit et des personnages aiguisés à l’extrême. Les vingt premières minutes de Là-haut constitue l’un des plus beaux moments de cinéma de 2009. Sa plus belle histoire d’amour.

10. La ville fantôme
de David Koepp
Voilà peut-être le film dont la présence dans ce Top 10 est la plus étonnante de l’ensemble. Déjà parce que nous ne sommes qu’une poignée à avoir eu la chance de le voir en salles en France. Ensuite parce qu’il s’agit… d’une petite comédie new-yorkaise aux accents fantastiques. Petite peut-être, mais habité par une classe folle, par un amour de l’âge d’or hollywoodien, des comédies de Frank Capra et consort, qui fait que le charme est total. Quelle légèreté, quel swing, quel humour ! C’est parfois dans les films les plus inattendus (l’histoire d’un dentiste associable qui voit et peut communiquer avec les morts !) que l’on trouve les perles les plus inattendues.

11. L’imaginarium du docteur Parnassus
de Terry Gilliam
Terry Gilliam s’était un peu perdu en chemin, mais le voilà de retour au meilleur de sa forme, dans un labyrinthe foisonnant et fascinant dont les méandres ensorcellent. Il y a malheureusement perdu Heath Ledger, mais cette perte a nourri le film, et l’a transformé en une chimère imprévisible, riche de plusieurs niveaux de lecture, et d’un univers merveilleux prouvant que malgré les épreuves successives traversées par Gilliam, l’ancien Monty Python est encore un conteur hors pair. Son meilleur film depuis L’Armée des douze singes, il y a bientôt quinze ans.

12. Jusqu’en enfer
de Sam Raimi
Voilà un autre retour en force qui fait plaisir. Sam Raimi a fait un travail remarquable avec les deux premiers Spiderman (ne parlons pas du troisième en revanche…), mais le voir se cantonner à être le réalisateur attitré des films de l’homme araignée était une frustration immense pour les amateurs de son œuvre globale. Son retour à une bonne petite série B horrifique est une jubilation totale. Son Jusqu’en enfer est un film qui fout la frousse à l’ancienne, ne s’empêchant pas au passage de déclencher de bons éclats de rire et de pointer du doigt quelques travers de la société. Un vrai moment de plaisir.

13. District 9
de Neil Blomkamp
Pendant longtemps, je n’ai pas su ce qu’était ce District 9. Jusqu’à ce qu’un jour je tombe sur une bande-annonce sur Internet, et que le buzz commence à enfler. Une invasion extraterrestre dans laquelle les persécutés sont les envahisseurs ? Dans les faubourgs de Johannesburg ? Filmé comme un documentaire ? Produit par Peter Jackson ? Eh bien oui, District 9 c’est cela, aussi improbable un tel mix puisse-t-il sembler. Un film engagé qui choisit une forme incongrue de film de genre pour parler de l’Afrique du Sud bien sûr, mais surtout de la ségrégation quelle qu’elle soit. Et ça détonne.

14. Les beaux gosses
de Riad Sattouf
Voilà un autre film qui détonne, une comédie cette fois. Comme Un Prophète, Les Beaux Gosses ne ressemble à rien de ce qui s’était déjà fait dans le cinéma français ces dernières années. Un portrait de la jeunesse assez barré, voire totalement déluré, qui a su trouver un ton impeccablement contemporain sans pour autant se la jouer. Les personnages, les dialogues, les costumes, tout a été parfaitement pensé et créé dans ce premier film qui m’a offert quelques uns des plus mémorables pouffements de rire de l’année. J’en ricane encore sept mois plus tard.

15. Démineurs
de Kathryn Bigelow
Ceux qui croient que les poussées d’adrénaline sont rares au cinéma devraient voir cette petite bombe réalisée par l’une des rares représentantes de la gente féminine d’Hollywood osant s’attaquer à des « films d’hommes ». Bigelow a choisi l’Iraq et une escouade de démineurs américains pour concocter une course contre la mort des plus haletantes. Dans l’économie de mots, elle trouve un moyen de s’exprimer étonnant sur l’engagement en Iraq, et plus généralement sur l’effet de la guerre sur l’homme. Une plongée saisissante en enfer.

16 commentaires:

Pierre a dit…

J m'insurge que District 9 soit dans ton top 15, c'est un film beaucoup trop surestimé!!! Bon sinon ça va ^^.
Comme je te l'ai promis voici mon top 5 avec 6 films ^^:

1. L'étrange histoire de Benjamin Button
2. The wrestler
3. Gran torino
4. Thirst
5 ex aquo Là Haut et Un prophète

Comprends pas que tu n'es pas mis the wrestler il est génial!!!!

I.D. a dit…

Pierre. Mais que vient faire ton Park Chan-wook dans un top 5 de l'année ?!! On a vu le même film toi et moi ? Et en plus devant Un Prophète ! Tu veux que je pleure, là ? ;)

David.

David, david, david... que dire ? Si ce n'est que ton top 5 est bon par contre The Chaser n'y avait pas sa place bien qu'il soit un thriller réalisé avec talent parce qu'il manque de ce quelque chose qui ferait de lui un grand film. Un bon thriller certes mais c'est tout. Rien d'excpetionnel. Et le voir sur le podium m'irrite, encore plus de le voir devant Un Prophète qui méritait largement cette 3ème place. Audiard fustige largement Na. The Chaser, je veux bien mais plus loin dans ton classement. Je ne m'y ferais jamais. Damnation !

A vec du recul, c'était le gros point noir parce qu'ensuite c'est divers et varié, limite consensuel.
On note une forte présence française tout de même (bon signe pour le cinoche de chez nous ?) Je ne connaissais pas La Ville Fantôme. Tu mets le dernier Raimi que j'ai abandonné après Spider-man. Un clin d'oeil à Terry, trop rare. Une place pour un animé 3D. Je me désole mais pas vraiment de voir Kinatay si bas, bien que je comprenne.
Finalement, tu en sors un melting-pot sympatoche bien que je n'aille pas toujours dans ton sens. En même temps, la majorité de ces films, je ne les ai pas vu.
Pas de Tetro alors ? Pas de Mendes ? Les jeux sont faits...

David Tredler a dit…

Pierre : le gros défaut de District 9, c'est qu'il est sorti avec une réputation trop énorme pour ses frêles épaules d'outsider venu de nulle part. D'où la trop grande attente, d'où la déception pour certains. Avec le temps, et le recul, il sera plus apprécié par ses détracteurs, j'en suis sûr.
The Wrestler n'y est pas, alors qu'il s'y est trouvé à un moment. Il aurait pu y être, c'est un très beau film. Mais il faut trancher ;-)

I.D.
I.D., I.D., I.D. Arrête de faire le déçu sur The Chaser, tu savais bien qu'il allait être haut placé chez moi, ce n'est pas une surprise. Oui il est juste devant "Un Prophète". Si je devais refaire le classement dans un an, peut-être leurs positions seraient-elles inversées. Ce genre de liste n'est pas gravée dans le marbre. Et avec tous les films que j'ai vus, je suis bien obligé d'en mettre qui ne te plaisent pas. Là c'est The Chaser, tu verras, l'année prochaine il y en aura forcément au moins un autre ;-)
Le film d'Audiard est grand à mes yeux aussi. Sinon crois-moi qu'il ne serait pas placé si haut.

Ca me fait mal que tu dises que mon classement est "limite consensuel" quand même. Ce n'est pas du consensus que de voir tant de genres représentés, c'est tout simplement que je vais voir de TOUT, que TOUS les genres sont susceptibles de m'intéresser au cinéma, et que forcément en fin de compte, mes films préférés ne se résument pas à un style, une nationalité, ou un genre. Je m'insurge donc contre ton terme limite péjoratif de "consensuel" !

"Kinatay si bas" ??? J'ai vu plus de 200 films en salles cette année, je place "Kinatay" 8ème meilleur film de l'année, et tu le trouves "si bas" ? Allons allons I.D., c'est une excellente place !!
C'est vrai que cela fait 3 films français dans les 15, ça a été une belle année française.

Tetro, c'est comme The Wrestler, il a été dedans, s'est baladé, et est sorti, mais sa place quelque part dans ce Top ne me dérangerait pas le moins du monde. Mendes n'y est jamais entré, mais "Les noces rebelles" aurait été placé si j'avais fait un Top 25.

I.D. a dit…

Oui, consensuel sans que cela soit préjoratif, attention. Mais finalement un top qui regroupe une diversité où pas mal de gens pourrait s'y retrouver. Une façon de dire que finalement que ton top regroupe un peu de tout : la comédie, le drame, le sombre, le plus joyeux, le fantastique, le thriller, l'aventure, etc...

Rien de plus normal, tu t'ouvres à tout. Ne le prends pas mal. Ce n'est pas une attaque mais tu retranscris les attentes de presque tous selon des genres. Les geeks adoreront voir le Star trek (même si Avatar n'y est pas), les fans de cinoche asiat' seront content de voir deux films dans le lot, le côté plus léger et bon enfant avec Là-haut etc... tu vois où je veux en venir après cela n'empêchera pas le désaccord et les hués des titres choisit.

Et oui, je fais le déçu pour The Chaser :) parce que je me devais de feinter la découverte réalisée il y a quelque temps. Effet de surprise oblige. Quel acteur, je suis, lol.

je te l'accorde le terme consensuel est peut-être mal choisi. Je manque de vocabulaire sur ce coup.

David Tredler a dit…

C'est vrai que t'es bon acteur sur ce coup, on a vraiment cru à ta surprise I.D. ^_^
Oui je pense que tu as mal choisi le terme, "consensuel". A ce moment là il aurait mieux valu dire "varié" peut-être. Moi je suis à la fois geek, à la foix fan de ciné asiat', amoureux de SF, bon client d'humour débridé... donc le Top me ressemble sûrement en fin de compte ;-)

Michael a dit…

Autant je m'attendais à peu près aux 4 premières places, autant à partir du n°5, tu m'as mis sur le cul : The Box, A l'origine, Star Trek, Parnassius sont tous d'excellents films mais je ne m'attendais pas à ce que tu les mettes dans le Top 11.

Je pense que c'est le Top le plus "varié" que j'ai vu cette année. Et comme tu dis, ça te correspond bien. Le mien le sera beaucoup moins "varié".

J'adore la présence de GHOST TOWN en 10. Je ne l'ai pas vu mais j'adore le voir là. Le n°2 de mon top est (devrait être) un peu du même genre ;-)

David Tredler a dit…

Aaaah, ça me fait plaisir de te mettre un peu sur le cul alors Michael ^_^
A la limite que tu sois surpris sur Star Trek et A l'origine, ça me surprend peut-être pas trop. Par contre "The Box" tu ne t souviens donc pas à quel point j'étais conquis à la sortie du film ? Et à quel point j'étais élogieux à son propos dans mon post consacré au film ? ;-)
Parnassus, si j'avais fait mon Top à la sortie du film, il aurait été dans les 10 je pense. Mais il est moins resté gravé en mois que The Box justement, vu à la même période.

Quant à Ghost Town, il était hors de question qu'il ne soit pas dans les 10 ^_^ Il a même été un peu plus haut au début. Ca a été une telle surprise ce film, un tel rafraichissement, un si bel hommage à la comédie hollywoodienne classique que je vénère, qu'il ne pouvait en être autrement.

Je suis impatient de voir le tien. Dépêche toi !! Surtout ton numéro, je suis curieux... Le 1 je sais ce que c'est ^^

Pierre a dit…

Je suis d'accord avec ID The Chaser est bien trop haut!!! C'est un bon thriller un peu trop sordide mais c'est vraiment pas le film de l'année.
Et je soutiens que District 9 est mal filmé, la caméra part dans tous les sens, on voit rien, ça m'énerve particulièrement!
Et sinon j'assume la place de Thirst ^^, bon j'avoue j'ai hésité de le mettre en 5ème derrière Up et Un prophète, j'aurais bien pu le faire d'ailleurs, mais il fait quand même parti du 4 ou 5ème film sorti en salles en France que j'ai vu.
Je tiens à préciser que pendant 6 mois je n'ai pas pu aller au cinéma en France ce qui fait que j'ai du surement rater plein de bons films qui auraient mériter d'y être présent ^^.

David Tredler a dit…

C'est un parti pris de mise en scène Pierre pour District 9. Tu accroches ou pas^^ Ca donne une énergie fiévreuse qui colle bien à l'atmosphère des townships, et à la volonté d'emprunter un style de vrai faux documentaire.

Thirst même si t'as pas vu une tonne de films en France cette année, quand même... ;-)
L'année prochaine tu pourras me préparer un Top 10 des films que tu auras vu en Corée^^

Anna a dit…

Très bon blog que je découvre à l'instant et très beau top, j'ai aimé tous les films qui sont dedans (même si à des degrés divers). Je n'ai simplement pas vu Kinatay et La ville fantôme (très envie de voir ce dernier, le 1er un peu moins bizarrement^^).
A bientôt !

Diana a dit…

ça y est tu t'es enfin décidé pour ton fameux classement ! je ne vais pas m'attarder sur l'ensemble puisque je n'ai pas vu la majorité des films classés. Je relance la polémique et ne vais pas faire dans l'original, mais pour moi Un prophète méritait largement d'être avant The chaser. J'ai trouvé ce film saisissant, de part sa maîtrise et la réussite d'Audiard ne nous immerger dans cette environnement hostile au travers d'un personnage touchant.
Surprise et note d'optimisme pour finir, je suis ravie de voir Kinatay dans ton classement !

David Tredler a dit…

Merci Anna, je ne peux que te recommander chaudement "La ville fantôme". Si tu aimes les vieilles comédies hollywoodiennes, le film pourrait bien t'enchanter !

Diana, tu ne vas pas t'y mettre toi aussi avec The Chaser !! lol Laissez-moi aimer ce petit bijou de film noir en paix ^_^
Quant à "Un Prophète", je ne peux qu'être d'accord avec toi. Le film m'a laisse sur le carreau =)

cinetrafic a dit…

Bonjour,

Nous souhaiterions vous proposer de participer au programme DVDtrafic pour recevoir gratuitement un DVD en échange d’une critique : http://cinetrafic.wordpress.com/2010/01/18/masse-critique-dvd-un-programme-de-promotion-du-dvd-sur-la-blogosphere-cinema/

Désolés de vous contacter dans un commentaire mais nous n’avons pas trouvé de contact sur votre site.

Cordialement,

L’équipe de Cinetrafic / dvdtrafic@cinetrafic.fr

News de stars a dit…

Bonjour,

Je me permets de vous contacter par vos commentaires car mon équipe et moi-même avons eu l'occasion de visiter votre blog, que nous trouvons très intéressant et dynamique.

Passionnés du Web, nous souhaiterions faire connaître votre blog aux lecteurs de News de stars, qui figure parmi les sites féminin people francophones les plus visités. Pour cela, n’hésitez pas à vous inscrire directement à cette adresse http://www.news-de-stars.com/inscription_blog.php et nous nous occuperons de tout.
J'espère vous compter rapidement parmi nos partenaires privilégiés.

A très bientôt,

Hélène de l'équipe blogs reporters News de stars
News de stars, le féminin people visité chaque par mois par un million de lecteurs !
blogs@news-de-stars.com

I.D. a dit…

DISTRICT 9, sacrément bon film. J'avais regretté de l'avoir loupé lors de sa sortie ciné'. Une histoire captivante, bien faite et dans l'ensemble plutôt bonne dans les interprétations. Ca fonctionne du début à la fin, on ne s'ennui pas une seconde. Ca divertit, ça interpelle. Ca le fait !

David Tredler a dit…

Yes, ID, Yes !^^

over-blog.com