vendredi 24 février 2012

Pourquoi j’aime le cinéma

C’est étrange une passion. Cela vous tombe dessus sans crier gare. C’est tellement fort que l’on pense être le plus passionné au monde. Cela ne s’explique pas, et pourtant on pourrait citer mille raisons pour lesquelles la passion nous a un jour pris à la gorge. C’est l’effet que me fait le cinéma depuis un petit paquet d’années maintenant. Quelque chose d’irraisonné, parce que la raison n’a rien à voir là-dedans. Il y a des jours où je me dis que je pourrais passer ma vie à aller voir des films et cela suffirait à me rendre heureux. D’autres où je me dis que si je ne finis pas Délégué Général du Festival de Cannes, c’est que le monde ne tourne décidément pas rond. Et surtout, tous les jours, depuis tant d’années, de nouvelles raisons se font jour et viennent entretenir ma passion.

Il y a quelques semaines, je découvrais ce billet sur un site américain, dans lequel un autre passionné listait toutes les raisons pour lesquelles il aime le cinéma. Et évidemment, en lisant cela, je me suis dit que c’était une des meilleures idées que le monde ait jamais porté (oui je sais j’ai toujours des petites tendances à l’excès dans mon enthousiasme). Seulement voilà, je me connais. Je sais que si je me lance dans un billet somme comme celui-ci, je ne le finirai jamais. Je passerai des années à l’alimenter jusqu’à ce que je me réveille en 2016 en me disant « Oups, il serait peut-être temps que je le mette en ligne ce billet qui fait désormais 467 pages…

Du coup j’ai décidé de m’y prendre autrement. Comme cela reste la plus grande idée que le monde ait porté et que je n’ai pas envie de m’enliser dans un billet que je n’arriverais jamais à conclure, pourquoi ne pas en faire un billet récurrent ? Régulièrement, écrire quelques raisons pour lesquelles j’ai le cinéma dans la peau. Et c’est aujourd’hui que cela commence. Alors, pourquoi j’aime le cinéma ?

Parce qu’aller au cinéma en sortant de l’école, c’est quand même mieux que faire ses devoirs, même pour voir un film d’auteur en VO alors qu’on n’aime pas ça.

Parce que si tout Hollywood voulait jouer dans La ligne rouge, moi j’aurais tué père et mère pour le voir avant tout le monde. Et comme je ne pouvais pas, j’ai regardé la bande-annonce 78 fois (à peu près).

Parce que quand j’étais gamin, je pensais que Charles Bronson était un gros ringard. Et puis un jour j’ai vu Il était une fois dans l’Ouest.


Parce que Peter Sellers se lève d’une chaise roulante en criant « Mein Fuhrer, I can walk ! ».

Parce que « La chanson d’Hélène », c’était pas au Club Dorothée, c’était Les choses de la vie.

Parce que personne ne se risquerait à manger un poulpe vivant pour de vrai.

Parce qu’à 88 miles à l’heure, la DeLorean retourne vers le futur. Ou vers le passé. Sur terre ou dans les airs. Avec du plutonium, ou un éclair. Et même avec les ordures de la poubelle.

Parce que c’est le seul endroit où je peux croiser Gong Li.

Parce que j’espère toujours que Meryl va ouvrir la portière et rejoindre Clint, même si cela tuerait le film.

Parce que j’ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l’épaule d’Orion. J’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C briller dans l’ombre de la porte de Tannhauser. Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir.


Parce que Tony Leung murmure son amour impossible entre deux pierres, et que c’est le geste le plus beau et le plus triste qui soit.

Parce qu’aller voir le nouveau Disney de Noël au Grand Rex tous les ans avec la Féérie des Eaux quand on est haut comme trois pommes, ça met des rêves plein la tête.

Parce que quand la fanfare de la 20th Century Fox retentit, je bas la mesure sur mes cuisses comme si j’étais seul dans la salle.

Parce que jusqu’ici, tout va bien.

21 commentaires:

I.D. a dit…

Idée intéressante, j'avoue. Du coup, j'ai même été voir son autre billet "Why you hate movies". Faut voir ce que cela donnerait sur le long en ce qui te concerne mais ça peut être pas mal. En tout cas, ça aura au moins le mérite d'être moins indigeste qu'un gros bloc-note.

Allez j'y vais. Oh, eh pourquoi j'aime le cinéma... ? Parce que ! :D

David Tredler a dit…

Oui je trouv cela plus plaisant de lâcher de temps en temps une douzaine ou une quinzaine de raisons pour lesquelles j'aime le cinéma, entre deux billets, plutôt qu'une liste de 250 d'un seul coup. J'espère seulement ne pas me répéter ;)
Parce que, c'est une excellente raison aussi, et c'est surtout la plus vraie. Comme je le dis, parfois, il n'y a pa de raison, ça nous tombe dessus comme ça !

Nyal a dit…

Très intéressant David. Je valide pas "la Féérie des Eaux" :)
J'ai été voir "le chat potté" au grand Rex. Dans un premier temps, j'avais l'impression d'être volé quand le caissier me demande 3 euros pour un trucs que je ne souhaite voir. Je commence à m'énerver mais je suis bien obligé d'accepter et me positionne tranquillement dans le siège et là.... Quelle féérie !!!! Un spectacle son, eau et lumière avec un chat qui danse sur de la musique éléctro type david guetta. Ce fut le meilleur moment de la soirée. J'ai rigolé 100 fois plus que pendant le film. Franchement, David c'est super kitsch.

David Tredler a dit…

Aaaah, Nyal, tu as mal lu ma phrase sur la Féérie des Eaux je crois. Tu n'as pas du voir l'essentiel : "quand on est haut comme trois pommes". Le Disney de Noël avec la Féérie des Eaux, ce sont mes souvenirs d'enfance quand j'étais allé voir "Oliver et Compagnie", "Aladdin" ou "La Belle et la Bête". A l'époque où j'avais 8 ou 9 ans, ce n'était pas accompagné de musique électro à la Guetta avec un chat qui danse sur scène ^_^
Evidemment si tu me parles d'aller voir la féérie des eaux aujourd'hui devant Le Chat Potté, là, ça différent, mais bien sûr ce n'était pas le sujet de cette réflexion ;)

Phil Siné a dit…

ouais cool, une nouvelle série à suivre !! :)
très joli billet, encore une fois... bravo pour la chanson d'hélène et les citations (celle de blade runner est à tomber...)

David Tredler a dit…

Merci Phil !
Aaaah, La Chanson d'Hélène... Ca y est j'ai envie de l'écouter^^
Et la citation de Blade Runner, j'ai été obligé de regarder la scène en VF parce que je la connais par coeur, mais en VO ;)

Martin K a dit…

Très chouette idée, en effet. Il se peut que je te la pique, si tu n'y vois pas d'inconvénient :)

Dans cette première liste, des points communs avec toi, notamment l'amour murmuré entre les pierres et les ordures de la poubelle utilisées pour la DeLorean. Et comme je suis sympa, je te souhaite de te tromper pour Gong Li.

To be continued...

David Tredler a dit…

Je serais bien en mal de t'en vouloir de me piquer l'idée puisque je me suis moi-même inspiré d'un tel billet. Du moment que tu me cites (héhé) ;)

Le murmure entre les pierres, c'est une des plus belles séquences qui soit. Et pourvu que tu aies raison pour Gong Li...
To be continued, c'est certain !

Phil Siné a dit…

oui en partie improvisée par rutger... je l'ai découvert pour la 1ere fois en vo il y a très peu de temps... (ma critique est en attente d'ailleurs... peut-etre à l'occasion de la sortie de prometheus, une semaine ridley scott ? ;)

David Tredler a dit…

Moi je me le suis re-regardé en DVD l'année dernière, je ne l'avais pas vu depuis une dizaine d'années. Cette scène est incroyable, à l'image du film.

ninon a dit…

Ouep je me souviens bien du Grand rex avec "la belle et la bête" et la féérie des eaux, et effectivement en tant que mioche c'était sympa ;)

David Tredler a dit…

Merci de me soutenir Ninon ^_^

Flow a dit…

Bonne idée et bonne exécution. Tu as raison, une passion ce n'est pas quelque chose de tangible...

Michael a dit…

Il faut trop que je fasse ça aussi ! Excellent.

David Tredler a dit…

@Flow & Michael : Merci =)

L'accro au dvd a dit…

Trés belle initiative. Bravo!

Portmaniaque a dit…

J'aime bcp le concept de cet article. J'aime moi aussi énormément le cinéma. La raison principale est probablement qu'il s'agit du seul art qui arrive à me couper du monde pendant le temps d'un film. Il me fait rêver, pleurer, sourire, rire. Rien d'autre n'a cet impact sur moi.

David Tredler a dit…

@l'accro au dvd : merci !

@Portmaniaque : l'impact est le même sur moi ^_^

léa a dit…

Limite ta petite phrase sur Meryl et clint m'a fait pleurer (:

David Tredler a dit…

C'est l'effet Madison ça, Léa ;)

Denise Payet a dit…

Coucou. Ce billet est très instructif et complet à mon goût. À la question « pourquoi j’aime le cinéma », je répondrai « comment ne pas aimer ». C’est pour moi la source principale de divertissement. De plus, je n’ai pas de préférence pour un genre en particulier, ce qui me fait tout un éventail de choix de films à voir à chaque fois que j’ai du temps libre.

over-blog.com