jeudi 29 juillet 2010

Harrison Ford va-t-il enfin sortir des limbes ?


Que reste-t-il d’Harrison Ford ? Celui qui a autrefois été tout en haut de la A-list Hollywoodienne et du box-office, qui est-il aujourd’hui ? Il a la soixantaine, tourne peu, et ce peu est au choix sans intérêt, décevant, ou au mieux, pour un grand cru, juste mineur. Alors quoi, il devient gâteux Han Solo ? Il a perdu sa grinta Indiana Jones ? Il ne sait plus choisir les bons rôles ? En vérité, Ford pourrait bien tourner en ce moment même le film capable de le remettre en selle…

Et il serait temps. Car un coup d’œil sur sa filmo, et on se rend compte que l’acteur fait le flemmard depuis des années à Hollywood. Si j’osais je dirais que la carrière d’Harrison Ford est sur le déclin depuis… allez, 1993 et Le Fugitif. Ca commence à faire long. Depuis 1980 et Les aventuriers de l’Arche perdu, Ford était la plus grande star à Hollywood. Han Solo l’a révélé, Indiana Jones en a fait une star, almienté en cela par Blade Runner, Witness, et bien sûr les suites des aventures d’Indy.

En 1993, Le Fugitif, c’est un peu le climax de la carrière de Ford. 350 millions de dollars de recettes dans le monde, sept nominations aux Oscars. Pourtant après ce film et jusqu’à aujourd’hui, il n’y aura plus qu’un seul vrai succès digne de son rang de plus grande star d’Hollywood, Air Force One de Wolfgang Petersen (pas le plus prestigieux de ses films…) en 1997. Le reste de sa carrière compte ici ou là des films un peu ambitieux mais qui ne marchent que vaguement au box-office (Apparitions de Zemeckis, K19 de Kathryn Bigelow), des échecs artistiques inutiles (le remake de Sabrina, le face-à-face qui fait pschitt avec Brad Pitt dans Ennemis rapprochés), des parenthèses légères qu’on souhaite vite oublier (Six jours, sept nuits, Hollywood Homicide), et bien sûr une des plus grosses déceptions pondues par Hollywood la décennie passée, le consternant Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (j’ai même dû aller chercher le titre sur Internet, je l’avais oublié !). Et encore, je n’ai rien dit sur Firewall.

Harrison Ford voudrait certainement oublier la plupart des films qu’il a fait ces 17 dernières années, à n’en pas douter (on est comme lui). Bien sûr nous avons encore deux espoirs d’ici la fin de l’année. Un premier en août avec Droit de Passage, mais avouons qu’un film tourné il y a trois ans, remonté hors de la supervision de son réalisateur et duquel Sean Penn, qui avait tourné quelques scènes, a demandé à être coupé au montage, ça ne fleure pas bon la rédemption pour Harrison Ford.
Le deuxième espoir est une comédie sur les coulisses d’une émission de télé dans laquelle il partage l’affiche avec Diane Keaton, Morning glory. Le duo est intéressant, et le réalisateur aux commandes, Roger Michell, a fait de bons films, il est donc permis de croire qu’il s’agira là d’un bon film pour Harrison Ford. Mais ce n’est pas encore cela qu’on attend de lui. Moi je sais que ce n’est pas encore cela que j’attends de lui.

Gamin, Ford m’a fait rêver et jubiler avec des films d’aventures dans lesquels, et c’est là le plus important, l’acteur imposait un charisme flegmatique, un magnétisme cool et dangereux à la fois, tout en restant très humain. Je ne dis pas que je veux revoir Ford précisément dans ce rôle là, mais je veux revoir Ford en imposer à l’écran. Je veux revoir Ford sortir de la carapace protectrice dans laquelle il s’est réfugié ces dernières années. Je veux le voir se décrisper. Je veux le voir être cool, de nouveau (non Harrison ton diamant à l’oreille ne te rend pas cool…).

Et j’ai bon espoir qu’en 2011, Harrison Ford sera de nouveau cool, enfin. Cet espoir, je le fonde en Jon Favreau et en un film qui s’intitule Cowboys & Aliens. Je ne pense pas que Jon Favreau soit un grand cinéaste, mais ce qu’il a fait avec le premier Iron Man c’est, au-delà de nous offrir une fantaisie ultra-jubilatoire, rappeler à bon nombre de gens qui l’avaient oublié - ou peut-être qui ne l’avaient jamais su - à quel point Robert Downey Jr. est un acteur cool et charismatique. En s’engageant à adapter le comic book « Cowboys & Aliens », Favreau s’empare d’un sujet qui pourrait bien donner un grand film d’aventures jouissif.

Imaginez plutôt. Le cadre ? Le Far West. Oui oui, les cowboys, les indiens, les saloons, les chevauchées endiablées. Dans un patelin de western, la population locale qui a déjà fort à faire pour régler ses problèmes locaux voit débarquer des vaisseaux extraterrestres décidés à envahir la région. Pour les shérifs, les cowboys et les indiens, c’est l’heure d’enterrer la hache de guerre pour repousser l’envahisseur. Un pitch pareil, moi je signe les yeux fermés pour aller voir à quoi ça va ressembler. Alors quand en plus, je sais que Harrison Ford, Daniel Craig, Sam Rockwell et Paul Dano sont de la partie devant la caméra, je trépigne d’impatience. Il y a quelques jours, la première photo officielle a été dévoilé, Daniel Craig déguisé façon western avec un drôle d’engin lumineux au poignet. Ca donne envie d’en voir plus !

Harrison Ford ne s’étais plus attaché à un film si ambitieux et plein de promesses depuis belle lurette (euh… non franchement ça remonte à trop loin pour essayer de trouver). L’idée de le voir cavaler à cheval avec un stetson sur la tête et un colt à la ceinture au côté de Daniel « James Bond » Craig me réjouit d’avance. Et me rappellera peut-être enfin au bon vieux temps où il faisait bon attendre un film avec Harrison Ford.

8 commentaires:

I.D. a dit…

Le bougre se fait vieux, comment veux-tu qu'il soit encore "cool" ? ;)

On ne peut pas dire que sa carrière soit une vraie traversée du désert comme certain mais c'est pas loin quand même. Enfin, c'est ce que je pense. Et pourtant, je lui confère toujours un regard plein d'allégeance.
Ils sont beaucoup comme lui à mal choisir les projets et puis parfois sur papier, tu te dis ça le fait et une fois à la réalisation et au montage c'est sauve qui peut ! Mais ça, on sait. Je ne sais quoi vraiment penser. A-t-il partagé l'aventure de type dont il avait confiance ? était-ce avant tout pécunier ?

Bref. Peu importe. On en est là avec ce western où s'invitent des extra-terrestres... comment dire... je ne trouve pas mes mots... le casting est là... j'espère que le budget aussi sinon ça va être cheap... ouais... euh... très bien... alors pas trop Z quand même, hein ?...
Ce genre de film ne tient à rien, ils se retrouvent sur une frontière tellement étroite que ça peut être génial comme ça peut être le pire des nanars qui soient. C'est à la fois enthousiasmant mais terriblement... terrifiant (le résultat).

David Tredler a dit…

Client Eastwood a 15 ans de plus et il est encore cool, lui, donc on peut être veux et cool ;-)

Je pense que Ford s'est reposé sur ses lauriers, croyant qu'il était tellement star qu'il pouvait se permettre de faire le flemmard, un film par an voire moins en pensant que le public viendrait de toute façon. Parce qu'il est impossible qu'un film comme Firewall, ou Hollywood Homicide, ait pu sembler bon sur le papier^^

Pour ce qui est de Cowboys & Aliens, t'en fais pas pour le budget, c'est du blockbuster d'été, à mon avis on est dans 100 millions de dollars, facile. Je pense pas que ça fera série Z. Cette frontière étroite due au mélange de genre, je trouve que c'est ce qui rend le projet excitant. C'est certain que ça peut se planter. Mais s'ils réussissent leur coup, un western avec invasion extraterrestre ? Ca sera énorme !^^

Léo a dit…

et le film "crossover", l'avez vous vu? ça fait plaisir de voir cet acteur dans un film choral ambitieux!

David Tredler a dit…

Eh bien Crossover je le mentionne, Léo. C'est le fameux "Droit de passage" qui sort la semaine prochaine, trois ans après avoir été tourné, alors que le réal Wayne Kramer n'a pas eu de director's cut, qu'il n'a pas supervisé le montage final, et que Sean Penn, qui a joué dans le film, a obtenu d'être retiré du montage... Le projet était peut-être ambitieux à la base, mais là ça sent mauvais...

Léo a dit…

Ah ça sort chez nous cet été? Je l'ignorais. Mais c'est vrai qu'un tel titre aurait du fairetilt, mea culpa! Il faut tout de même que je le vois!

David Tredler a dit…

Ca sort mercredi. Je te rassure, moi aussi j'irai le voir... (mais sans me faire trop d'illusions !)

I.D. a dit…

Clint Eastwood cool ?! Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire ! ^^ ok, ok mais alors lorsqu'il garde sa chemise ou son polo, je ne veux plus le voir torse nu ! ;) En ce qui concerne Harrison, c'était une boutade, tu l'auras comprit. Je ne peux dire du mal de lui sinon ma maman me trucide à coup godasse ! :)

Droit de passage fait très très peur (en terme de résultat) lorsqu'on te lit. Lorsqu'il y a autant de chose combiné c'est pas bon. On verra ton jugement ^^.

Et le Leo continu avec son Inception ! On va voir ça de prêt alors... ;)

David Tredler a dit…

Bien sûr que Clint Eastwood est cool^^ Quand tu fais un grand film par an, t'es cool ;-)

over-blog.com